Histoire de l´Osteopathie

Historique de l’Ostéopathie:

Le Dr Andrew Taylor Still, médecin et chirurgien, après 10 ans de recherche, énonce le 22 juin 1874 la méthode et les applications de l’Ostéopathie. Le concept original du Dr Still consistait à traiter les patients dans leur globalité en recherchant les causes des dysfonctions plutôt que de traiter les symptômes.

Dévoué auprès de ses patients, il connut un très grand succès en restaurant l’équilibre dynamique des structures et la qualité des fonctions naturelles de l’organisme.

Andrew Taylor Still créa la première école de médecine ostéopathique à Kirksville, Missouri et la première charte de l’American School of Osteopathy fut déposée le 10 mai 1892. Cette école accueillait toutes les personnes quelle que soit leur race ou leur religion. Elle connut un énorme succès. Dès le début du 20e siècle, William Garner Sutherland, D.O. (élève du docteur Andrew Taylor Still) poursuivit son travail et appliqua les concepts à la sphère crânienne ainsi qu’à l’unité fonctionnelle crânio-sacrée.

En poursuivant son œuvre, plusieurs ostéopathes comme Rollin Becker, D.O., Thomas Schooley, D.O., Ann Wales, D.O., Viola M. Frymann, D.O., Harold I. Magoun, D.O. ont marqué l’histoire et l’évolution de la Tradition en transmettant l’aspect biodynamique de l’Ostéopathie. Leurs découvertes et méthodes thérapeutiques font partie de nos programmes d’études. En 1898, le Vermont fut le premier état à reconnaître la profession d’ostéopathe. C’est sous la présidence de Théodore Roosevelt, traité avec succès en Ostéopathie, que fut reconnue officiellement aux États-Unis cette médecine naturelle jugée bénéfique pour la population.

Aux États-Unis, l’Ostéopathie évolua au fil des années vers la pratique de la médecine et de la chirurgie, délaissant l’Ostéopathie traditionnelle basée sur la palpation et les méthodes thérapeutiques manuelles. Cependant, l’American Academy of Osteopathy a tout mis en œuvre pour préserver la philosophie et le potentiel d’origine de l’Ostéopathie. La médecine ostéopathique est actuellement enseignée dans 15 universités aux Etats-Unis.

En 1917, l’Ostéopathie a pris racine en Europe grâce au Dr John Martin Littlejohn, D.O., lui-même élève du Dr Still. Il fonda la British School of Osteopathy, la première école d’Ostéopathie en Angleterre. L’European School of Osteopathy de Maidstone ainsi que d’autres institutions ont permis à l’Ostéopathie anglaise d’occuper une place importante dans le système de santé en Angleterre. Aujourd’hui, les grandes écoles sont affiliées à des universités.

Depuis 1993, « The Osteopaths Act » réglemente la profession d’ostéopathe à la suite d’une décision du Parlement anglais octroyant aux ostéopathes un statut équivalent aux docteurs en médecine et aux dentistes. Cela permit d’établir les règles nécessaires à la protection du public.

En France, on a retrouvé les traces d’une école et d’un livre en langue française écrit en 1913. Le Dr Major Stirling, D.O. s’installa en France et enseigna à un groupe de médecins. L’Ostéopathie prit réellement son essor dans les années 1960. Le premier cours d’Ostéopathie appliqué à la sphère crânienne fut donné à Paris en 1965 avec Thomas Schooley, D.O., Harold I. Magoun, D.O. et Viola M. Frymann, D.O. tous les trois élèves de William Garner Sutherland, D.O.

Deux célèbres ostéopathes français étaient présents : Francis Peyralade, D.O. et Bernard Barillon, D.O. Les premiers collèges français furent les racines d’autres institutions en Belgique, en Espagne, en Italie, au Portugal, en Suisse et en Allemagne. L’Ostéopathie française est très respectée et s’exprime principalement dans l’évolution de cette médecine au niveau de la sphère viscérale avec Jean-Pierre Barral, D.O., Jacques Weischenk, D.O., René Briend, D.O. L’Ostéopathie est aujourd’hui une profession en France.

title Filter     Mostrar # 
# Título del artículo Autor Hits
1 La osteopatia en el mundo (en francés) Franck Maze 2732